» 
alemão búlgaro chinês croata dinamarquês eslovaco esloveno espanhol estoniano farsi finlandês francês grego hebraico hindi holandês húngaro indonésio inglês islandês italiano japonês korean letão língua árabe lituano malgaxe norueguês polonês português romeno russo sérvio sueco tailandês tcheco turco vietnamês
alemão búlgaro chinês croata dinamarquês eslovaco esloveno espanhol estoniano farsi finlandês francês grego hebraico hindi holandês húngaro indonésio inglês islandês italiano japonês korean letão língua árabe lituano malgaxe norueguês polonês português romeno russo sérvio sueco tailandês tcheco turco vietnamês

rustique

  • 1ère personne du singulier (je) du présent de l'indicatif du verbe rustiquer
  • 3e personne du singulier (il, elle) du présent de l'indicatif du verbe rustiquer
  • 1ère personne du singulier (je) du présent du subjonctif du verbe rustiquer
  • 3e personne du singulier (il, elle) du présent du subjonctif du verbe rustiquer
  • 2e personne du singulier (tu) du présent de l'impératif du verbe rustiquer

rustiqué

  • participe passé masculin singulier du verbe rustiquer

definição - rustique

rustiquer (v. trans.)

1.(maçonnerie)crépir grossièrement pour donner un aspect brut à (un mur).

2.(technique)tailler une pierre pour lui donner un aspect brut.

rustique (adj.)

1.qui rappelle le style sobre, artisanal et traditionnel des campagnes ( pour un style d'ameublement, d'habit etc.).

2.rustre, peu délicat.

3.simple, sans raffinement, campagnard.

4.de la campagne, des champs.

   Publicidade ▼

definiciones (más)

definição de rustique (Littré)

definição - Wikipedia

sinónimos - rustique

rustiquer (v. trans.)

tailler

   Publicidade ▼

ver também

rustiquer (v. trans.)

rusticage

rustique (adj.)

rusticité campagne, pays

locuções

dicionario analógico

orner[Classe]

maçonner[Classe]

grossier, mal fini[Caract.]

rustiquer (v. tr.) [maçonnerie] [V+comp]


sculpter[Classe]

rustiquer (v. tr.) [technique]


 

prénom masculin[Classe]

ancien[Caract.]

Rustique (n. pr.) [ancien]





qualificatif d'un bossage[DomaineDescription]

rustique (adj.) [architecture]




rustique (adj.)


 

ruralité[Dérivé]

urbain[Ant.]

rural[Similaire]

rustique (adj.)


 

outil[Classe...]

objet pour frapper[Classe]

marteau[Thème]

pierre[Thème]

rustique (n. m.)


Le Littré (1880)

RUSTIQUER (v. a.)[rus-ti-ké]

Je rustiquais, nous rustiquions, vous rustiquiez ; que je rustique, que nous rustiquions, que vous rustiquiez. Terme d'architecture. Travailler ou crépir la surface d'une construction dans le genre rustique.

Rustiquer des pierres, les tailler de manière à leur donner une apparence brute en les piquant avec la pointe du marteau

ÉTYMOLOGIE

Rustique. Dans le XVIe siècle, rustiquer voulait dire être à la campagne, du lat. rusticari.

RUSTIQUE (adj.)[ru-sti-k']

1. Qui appartient aux manières de vivre de la campagne.

Je vois bien que vous n'êtes pas né pour vous reposer, et que nos plaisirs rustiques ne méritent pas d'amuser une âme de la forme de la vôtre (BALZ. Lett. 11, liv. VI)

Ajouter quelques politesses de l'art aux agréments rustiques de la nature (FLÉCH. le Tellier.)

Une table, au retour, propre et non magnifique, Nous présente un repas agréable et rustique (BOILEAU Ép. VI)

On dirait que Ronsard, sur ses pipeaux rustiques, Vient encor fredonner ses idylles gothiques (BOILEAU Art p. II)

Vous n'aimez pas la chose rustique, et j'en suis fou ; j'aime mes boeufs, je les caresse, ils me font des mines (VOLT. Lett. d'Argental, 19 mars 1761)

Il y a certaines chansons rustiques qui conviennent aux boeufs, par préférence à toutes autres, et ces chansons renferment ordinairement les noms des quatre ou des six boeufs qui composent l'attelage (BUFF. Suppl. à l'hist. nat. Oeuv. t. XI, p. 194)

Avant que l'art eût façonné nos manières et appris à nos passions à parler un langage apprêté, nos moeurs étaient rustiques, mais naturelles (J. J. ROUSS. Disc. rétabl. des sciences.)

Maison rustique, ensemble de tous les objets indispensables au cultivateur.

La Maison rustique, titre d'un ouvrage d'agriculture.

S. m. Le rustique, ce qui est rustique.

La Fontaine a écrit rustic : Nous autres gens aurions voulu peut-être Du délicat ; ce rustic ne m'eût plu, la Jument.

2. En parlant des personnes, qui a un caractère d'homme de la campagne.

Je suis rustique et fier, et j'ai l'âme grossière (BOILEAU Sat. I)

S. m. Paysan, campagnard.

Eh quoi ! cette musique [de Philomèle] Pour ne chanter qu'aux animaux, Tout au plus à quelque rustique ! (LA FONT. Fabl. III, 15)

Le rustique une fois marié peuplera infiniment (MONTESQ. Lett. pers. 122)

Qui pense à ces paysans laissés en Russie ? ces rustiques sont-ils contents d'avoir été à la grande bataille sous les murs de Moscou ? (CHATEAUBR. Mémoires, t. VI, p. 104)

3. Terme d'agriculture et de jardinage. Se dit des arbres, des plantes qui bravent le chaud et le froid, la sécheresse et l'humidité, ou de végétaux exotiques qui supportent le climat comme s'ils étaient indigènes.

4. Inculte, sauvage, sans art.

Apprends qu'on devine Dans ces rustiques lieux ton illustre origine (VOLT. Scythes, I, 3)

Je garde pour asile une maison rustique (M. J. CHÉN. Gracques, II, 3)

Virgile.... était faible de corps, rustique d'apparence (CHATEAUB. Génie, II, II, 10)

Dans les parcs, dans les jardins, banc, siége rustique, banc, siége taillé ou façonné avec une sorte de simplicité rustique.

5. Terme de charpente. Se dit du bois dont les fibres sont ondulées, tortues et nouées les unes avec les autres ; plus souvent rebours. Comme ils [les ébénistes] emploient des bois durs et pleins de noeuds, qu'ils appellent bois rustiques, ils ont des rabots autrement disposés que dans la menuiserie ordinaire, Dict. des arts et mét. Ébéniste.

6. Terme d'architecture. Ouvrage, genre rustique, ouvrage en pierres brutes ou imitant les pierres brutes.

L'ordre rustique, ou, substantivement, le rustique, celui dont les colonnes et l'entablement sont travaillés de manière à présenter une apparence brute, par un bossage uni ou piqué. Le palais du Luxembourg, à Paris, offre un exemple de l'ordre rustique.

7. Fig. Grossier, impoli, rude.

Mais, direz-vous, j'ai à converser avec cette soeur qui est d'une humeur si rustique et si incivile, qu'il me faut toute ma patience, pour ne la choquer ni rebuter quand elle est dans sa mauvaise humeur (BOSSUET Instruct. aux ursul. sur le silence, 2)

8. Langue latine rustique, langue romaine rustique, se dit du latin corrompu qui se parlait dans les pays latins, après l'invasion des barbares.

HISTORIQUE

XIIe s.Fierent Franzois par ruistes poestez (Ronc. p. 69)

XIIIe s.I ot maint ruiste cop doné, Et mout en i ot de receu (Ren. V. 27225)

XIVe s.Deux pastours acoustumé à user de ferremens rustiques et non pas d'armes (BERCHEURE f° 20, verso.)Li chevaliers chantoient et disoient rimes et vers rustiques et mal composées, en quelles il reprenoient le consul (BERCHEURE f° 93, verso.)

XVIe s.Desjà pourtant je faisois quelques nottes De chant rustique.... (MAROT I, 216)Rustique sejour (ST-GEL. 209)En l'ancienne Rome, l'estat rustique devançoit l'urbain ; là les premieres places estoient pour les rustiques (O. DE SERRES 257)

ÉTYMOLOGIE

Provenç. ruste, et rustic, rostic ; catal. rustic ; espagn. et ital. rustico ; du latin rusticus, qui vient de rus, campagne. Rusticus, avec l'accent sur ru, avait donné ruste, ruiste ; rustique a été refait sur le latin au XIVe siècle.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RUSTIQUE. Ajoutez :

9. Qui imite les choses de la campagne.

Grand assortiment de kiosques en fer, toiture, peinture dite rustique (Gaz. des Trib. 27-28 août 1877, aux annonces)

Bois rustique, bois brut avec son écorce et l'insertion encore saillante des branches. Chaises rotin, pieds bois rustique, ib.

Ces étroites allées bordées de branches de fonte imitant des bois rustiques (E. ZOLA la Curée, I)

Fer rustique, fer imitant le bois rustique. Meubles de jardin en fer rustique.

RUSTIQUÉ, ÉE (part. passé de rustiquer)[ru-sti-ké, kée]

Pierres rustiquées.

Se dit d'une coquille bivalve, quand les côtes perpendiculaires dont sa surface est garnie se trouvent coupées en travers par des stries d'accroissement.

Wikipedia

Rustique

                   
  La décollation des trois saints Denis, Rustique et Éleuthère, au tympan du portail nord de la basilique Saint-Denis (France)

Saint Rustique est un saint de l'Église catholique romaine et l'Eglise orthodoxe.

Compagnon de saint Denis, il subit le martyre avec lui et avec Éleuthère à la fin du IIIe siècle.

On le fête le 26 octobre[1].

  Source

Marie-Nicolas Bouillet et Alexis Chassang (dir.), « Rustique » dans Dictionnaire universel d’histoire et de géographie, 1878  (Wikisource)

  Notes et références

   
               

 

todas as traduções do rustique


Conteùdo de sensagent

  • definição
  • sinónimos
  • antónimos
  • enciclopédia

  • définition
  • synonyme

   Publicidade ▼

 

8153 visitantes em linha

calculado em 0,093s

   Publicidade ▼